villa a vendre en Espagne

Investir dans une villa a vendre en Espagne n'est pas forcément plus difficile ni plus coûteux que dans un autre pays. Mais il est nécessaire de connaître le fonctionnement de l'administration fiscale et du marché de l'immobilier afin de ne pas se faire surprendre. Ici, nous vous donnerons quelques conseils qui vous permettront de ne pas vous ruiner et d'économiser très certainement plusieurs milliers d'euros sur l’achat de votre logement.

Acte de vente et démarches administratives : les rouages de l'immobilier à l’étranger

Avant d'envisager de passer quelques années en Espagne, il est important de prendre en considération le fonctionnement du pays tant convoité. La première étape avant d'investir dans le marché de l'immobilier espagnol, et non des moindres, consiste en l'ouverture d'un compte bancaire en Espagne. Ce compte vous servira à payer les diverses charges relatives à votre bien, mais également la taxe espagnole. Il faut savoir qu'en Espagne, le chèque n'est pas un moyen de paiement idéal, car il est payant contrairement à ce qui se pratique en France. En ce qui concerne les frais liés à l'acte notarial et aux frais de notaire, ils se situent aux alentours de 10% comme c'est le cas actuellement en France. Dans le cas des non-résidents disposant d'une résidence secondaire des frais de gestion de compte seront appliqués pour une durée indéterminée. Cette sorte d'impôt espagnol pourra coûter en moyenne 50 euros par an. Attention : le découvert bancaire vous sera interdit.

Costa Brava, Costa del Sol : pour des logements luxueux à des prix compétitifs

Quelles sont les conditions pour investir dans une villa a vendre en Espagne? Comme vous avez pu le voir, les conditions sont avant tout d'ordre administratif. Investir dans une villa en Espagne peut être très intéressant et à plus forte raison dans une ville dont le taux d'imposition est bas. Comme pour un achat en France, la situation géographique du bien influence le prix de celui-ci. De ce fait, avant d'investir dans un bien et d'y perdre votre argent, n'hésitez pas à vous rendre compte de la fiscalité de la zone géographique où se situe la villa.